La musique est-elle une aide ou une distraction lors de l’étude ?

La musique est-elle une aide ou une distraction lors de l’étude ? - Tuteur CPS

Bien que de nombreuses études aient examiné les performances cognitives sous différentes conditions, la question reste toujours de savoir si la musique améliore ou non la qualité et l’efficacité de l’étude.

Généralement, quelques bénéfices sont facilement visibles. Par exemple, la musique peut créer une barrière entre un élève et son environnement, ce qui permet de facilement ignorer les distractions et se focaliser sur la tâche en cours. Ainsi, les élèves qui étudient dans un domicile bruyant ou à la bibliothèque peuvent s’isoler du reste du monde, afin de se concentrer (si la musique qu’ils choisissent n’est pas trop distrayante – nous en reparlerons plus tard). De plus, écouter de la musique douce peut aider à réduire le stress et l’anxiété lors de l’étude, favorisant un environnement plus détendu et donc un apprentissage plus efficace.

Il est important de noter que le type de musique écouté par un élève compte. Une musique agressive, forte ou la musique préférée de l’élève peut perturber l’apprentissage. La recherche suggère que si un élève ressent le besoin d’écouter de la musique, il devrait choisir de la musique calmante plutôt que stimulante, car il est prouvé que la musique douce affecte moins négativement les processus cognitifs (Smith & Morris, 1977). Si l’élève doit éviter d’écouter ses chansons préférées, c’est que la tentation d’écouter, de faire attention à la musique, voire de chanter, est plus forte et empêche donc de se concentrer.

D’autre part, la recherche suggère que le silence est l’environnement de travail le plus efficace. Lorsque l’on compare des élèves qui étudient avec et sans musique, c’est généralement ceux qui étudient en silence qui sont les plus efficaces lors de leur temps d’étude. Dans l’ensemble, il est reconnu que l’écoute de musique réfrène la concentration lors des processus de lecture et de compréhension (Odabaş et al., 2008: 438).

Comme nous pouvons le voir, il y a des arguments pour travailler dans le silence et en musique.  En fin de compte, vous ou votre enfant devrait faire le test pour découvrir ce qui fonctionne le mieux. Si un environnement de travail silencieux n’est pas possible, une musique relaxante peut être un moyen efficace pour isoler un élève des distractions environnantes. D’un autre côté, si un élève étudie en écoutant de la musique, il risque de diviser son attention entre ce qu’il voit et ce qu’il entend, créant ainsi un environnement de travail moins productif.

Le principal à retenir, c’est que chaque élève est différent. Aider un élève à trouver de manière responsable l’environnement de travail qui est le plus efficace pour lui est plus valorisant que d’établir des règles selon la recherche ou ce qui fonctionne pour quelqu’un d’autre.

Source :

A.S. Dolegui, 2013. The Impact of Listening to Music on Cognitive Performance. Inquiries Journal, 5(9). Disponible en ligne: http://www.inquiriesjournal.com/articles/1657/the-impact-of-listening-to-music-on-cognitive-performance